L’armée de Xi: Réforme et loyauté au sein de l’APL

Les réformes militaires de la Chine vont lui permettre d’améliorer ses capacités de projection de forces et renforcer le contrôle politique sur l'armée

ECFR Alumni · Deputy Director, Asia and China Programme
Senior Policy Fellow
Full text available in English
Also available in

L’armée de Xi: Réforme et loyauté au sein de l’APL

L’armée chinoise se réforme. Les transformations ont pour objectif d’améliorer les capacités de projection de forces chinoises au-delà de ses frontières ainsi que de renforcer le contrôle politique sur l’armée. Mais ces réformes risquent de rencontrer des résistances massives, selon un nouveau rapport de l’ECFR.

L’armée de Xi : Réforme et loyauté au sein de l’APL”, est la dernière édition de China Analysis, qui examine les sources en langue chinoise pour comprendre le point de vue chinois sur l’actualité. Ce numéro analyse les réformes actuelles de l’Armée populaire de libération (APL) et met en lumière leurs profondes implications tant politiques que militaires.

Les commentateurs chinois soulignent que le maintien du contrôle politique sur l’APL est une des motivations premières de Pékin. La mise en place de nouvelles institutions de surveillance donne plus d’instruments de contrôle au Parti sur l’armée. Par effet de miroir, cette obsession du contrôle politique tend à donner raison aux observateurs qui pensent qu’une coalition menée par Bo Xilai et Zhou Yongkang, et avec des soutiens internes à l’APL, menaçait le pouvoir de Xi Jinping. 

En termes opérationnels, les réformes atténuent la domination traditionnelle des forces terrestres sur l’APL. L’armée de terre est mise au même rang que l’armée de l’air ou la marine. Alors que la Chine donne une priorité stratégique aux enjeux maritimes en Asie de l’Est et à la protection de ses intérêts à l’échelle globale, la Marine, l’armée de l’air, les forces d’artillerie, ainsi que les unités en charge de la guerre électronique et cybernétique, gagnent en importance stratégique. Une tendance majeure dans la modernisation actuelle de l’armée chinoise va ainsi vers plus d’opérations conjointes entre ses forces. Les sources chinoises mettent aussi en avant différentes zones de faiblesses opérationnelles. Les capacités de surveillance et de reconnaissance de forces étrangères approchant les côtes chinoises restent problématiques. Cela explique en partie la construction d’îles artificielles et la mise en place de radars dans les zones contestées de la mer de Chine du sud.

Les sources chinoises ne minimisent pas les blocages potentiels à la mise en œuvre des réformes, liés en particulier à des intérêts corporatistes ou à l’inertie bureaucratique. Sous Xi Jinping, les déclarations publiques d’allégeances provenant d’officiers supérieurs sont récurrentes. Toutefois, leur loyauté n’est pas toujours récompensée comme le montre la démission inattendue de Liu Yuan, un allié clé de Xi Jinping. Liu s’est fait de nombreux ennemis au sein de l’APL en menant la lutte anticorruption et Xi Jinping a dû le mettre de côté afin de négocier l’avancée de ses réformes.

Mathieu Duchâtel, directeur adjoint du programme Asie et Chine de l'ECFR, a déclaré :

“Xi Jinping joue un jeu dangereux avec une touche de prudence. La direction prise est toutefois claire et suit celle affichée par Mao il y a des années : le contrôle absolu du Parti sur l’armée.”

“A moyen terme, les réformes vont étendre la marge de manœuvre déjà considérable de Xi Jinping pour sélectionner des généraux loyaux. Ceci facilitera la mise en œuvre des réformes dans leur ensemble bien que les obstacles soient inévitables.”

“Les réformes vont renforcer les capacités de la Chine à projeter ses forces au-delà de ses frontières. La place stratégique que prennent alors la marine et l’armée de l’air reflète les ambitions chinoises dans son voisinage maritime et ses aspirations à défendre ses intérêts à l’échelle mondiale.”  

 

Il est possible de télécharger ici le numéro dans on intégralité, ou des articles spécifiques ci- dessous :

·         Introduction, Mathieu Duchâtel

·         Les réformes de l’APL vont-elles réussir ? Cristina Garafola

·         Les réformes de l’APL : renforcer le contrôle sur l’armée, Marc Julienne

·         Changement de leadership au sein de l’APL : les deux promotions qui n’ont pas eu lieu, Jérôme Doyon

·         Intégrer les forces : La marine de l’APL comme première étape, Alexandre Sheldon-Duplaix

Il est possible de télécharger ici un graphique détaillant la réorganisation de l’armée chinoise et de ses dirigeants.