Comment expliquer la réinitialisation de la politique étrangère de la Chine ?

La nouvelle politique étrangère de la Chine se concentre sur son voisinage asiatique

ECFR Alumni · Director, Asia and China Programme
Senior Policy Fellow
ECFR Alumni · Associate Fellow
Full text available in English
Also available in

Comment expliquer la réinitialisation de la politique étrangère de la Chine ?

Dans le contexte de l’initiative de la Route de la soie, introduite pour la première fois à l’automne 2013, la Chine vient d'annoncer une série de projets économiques, tels que la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB). Sous ce nom accrocheur, ces projets ont pour objectif une poussée vers le voisinage asiatique.

Ce numéro spécial de China Analysis, « Comment expliquer la réinitialisation de la politique étrangère de la Chine ? » fait la lumière sur le fondement géopolitique de la nouvelle politique économique, tournée vers l'extérieur, de la Chine. Il documente, par l'examen des écrits de quelques éminents spécialistes chinois des relations internationales, le changement dans la politique étrangère qui a mené le gouvernement de Xi Jinping à prioriser à nouveau les voisins du géant asiatique:

  • Le “siècle chinois” n’est pas encore arrivé, et la Chine n'a ni la capacité ni la volonté de concourir pour le leadership dans un ordre international toujours mené par les Etats-Unis. En effet, la Chine fait encore face à des problèmes internes et sa puissance nationale “globale” reste limitée.
  • La montée de la Chine est “inéluctable”, mais elle n’est pas violente, et la Chine ne représente aucun danger pour la paix dans le monde. Toutefois, une Chine émergente et des Etats-Unis et un Japon en déclin se retrouveront de fait en concurrence – et pourtant ne s’affronteront pas l’un l’autre en raison de contraintes structurelles.
  • Ainsi, la Chine devrait adopter une “approche à deux volets” : la création d'un nouveau type de relations entre grandes puissances avec les pays développés, notamment les Etats-Unis et l'Union européenne, tout en améliorant ses relations avec les pays voisins et en développement.
  • Dans l'ensemble, la Chine devrait prioriser ses relations avec ses voisins puisque une périphérie pacifique et stable est la clé de la montée durable de la Chine. Pour ce faire, la Chine est prête à partager les bénéfices de son développement économique à travers l’initiative de la Route de la Soie.

Dans son introduction à cette analyse, François Godement, directeur du programme Asie et Chine de l'ECFR, commente: « Ce changement de politique étrangère ne peut être que pour le mieux, mais il faut se rappeler d’une chose: le Président Xi Jinping a la capacité de faire volte-face, et il peut faire en sorte que d'autres le suivent dans ses changements – suggérant ainsi que toute politique pourrait se voir renverser, s’il le juge nécessaire ».

Pour télécharger le format PDF de l’analyse, cliquezici.

Hier nous avons également publié la collection d’essais intitulée « Comment les Asiatiques perçoivent-ils leur avenir », que vous pouvez retrouver ici.