Que pense l’Ukraine?

Collection d'essais sur la situation en Ukraine: la guerre, la politique et l'identité nationale

Senior Policy Fellow
Full text available in English

QUE PENSE L’UKRAINE ?

La majorité du débat et des efforts diplomatiques pour résoudre la crise actuelle ont été réalisés sans l'Ukraine.

Avec l'annexion de la Crimée et le conflit dans le Donbass, l'Union Européenne a besoin plus que jamais de comprendre ce que les Ukrainiens eux-mêmes pensent de leur avenir, selon un recueil d'essais publié aujourd'hui par le Conseil européen des relations internationales (ECFR).

Dans Que pense l’Ukraine ?les auteurs font valoir que la majorité du débat et des efforts diplomatiques pour résoudre la crise actuelle ont été réalisés sans l'Ukraine.

Cette collection d’essais permet à d'éminents experts ukrainiens – parmi lesquels figurent Serhiy Leshchenko, Anton Shekhovtsov, et Andreï Kourkov – de mettre en avant leur propre point de vue, donnant une saveur des débats locaux, dans les termes et cadres de référence que les Ukrainiens emploient. L’ECFR est ravie de donner une plateforme à ce que les Ukrainiens appellent la « voix directe » des participants.

Nous avons rassemblé quatre séries de papiers:

  • sur l'Ukraine en temps de guerre et de révolution ;
  • sur la situation politique et de la guerre à l'est ;
  • sur le changement de l'identité nationale ukrainienne et la dynamique régionale ;
  • et sur les difficultés de la mise en œuvre de réformes indispensables dans des conditions de guerre.

Andrew Wilson, chercheur de l’ECFR nous indique: « Les écrivains, penseurs et décideurs ukrainiens discutent des défis de la guerre avec la Russie et de leur tentative simultanée de sauver et de réformer une économie moribonde. Beaucoup prennent à cœur l'affirmation selon laquelle la nouvelle Ukraine est paradoxalement consolidée alors qu’elle subit sans relâche la pression russe. Sans, pour le moment du moins, la Crimée et la moitié de la région du Donbass, les autres régions de l'est et du sud de l'Ukraine sont censées s’unir derrière Kiev – faisant de Poutine un paradoxal facteur de cohésion nationale. Les auteurs discutent de la nature du défi russe et la réponse de l'Occident, et rapportent depuis des régions ukrainiennes clés comme Kharkiv et Dnipropetrovsk pour tester à quel point la nouvelle Ukraine est réellement unie. »