Le cyberespace chinois, un monde en expansion

Cinq aspects de l'extraordinnaires progression du numérique chinois

ECFR Alumni · Director, Asia and China Programme
Senior Policy Fellow
Full text available in English
Also available in

La croissance économique fulgurante de la Chine entraîne des développements techniques qui permettent de surmonter la rigidité bureaucratique en la contournant. Les compagnies chinoises en ligne telles qu’Alibaba révolutionnent le paiement en ligne en minant l’intermédiation et les revenus du système bancaire étatique. Les réseaux sociaux permettent l’émergence d’espaces publics en ligne dédiés aux débats, dans une société où le Parti a toujours détenu le monopole de l’expression publique des opinions. Alors que le gouvernement tente de rattraper son retard, l’extraordinaire croissance technologique du numérique, des réseaux sociaux et de l’innovation entrepreneuriale chinoise le devance.

La dernière édition de China Analysis de l’ECFR, conjointement avec Asia Centre, porte sur l’expansion du cyberespace chinois.

1. Les « trois grands » noms de l’industrie chinoise du net – Baidu, Alibaba et Tencent – font face aux défis de la même révolution mobile qui secoue l’industrie de l’information à travers toute la planète. La compétition pour les fusions et acquisitions entre les trois sociétés a mené à une inflation des prix d’achat chinois, encourageant le développement des compagnies innovantes et des start-ups.

2. La Chine veut rester au niveau des tendances internationales en matière de cyber-sécurité. Un « fossé numérique » s’est dessiné entre les pays développés, à savoir les Etats-Unis et leurs alliés, et les pays émergents qui peinent à se faire entendre. Les changements dans la gouvernance de l’internet doivent tenir compte de l’émergence de la Chine.

3. En Chine, le système de financement en ligne répond à un besoin auquel les banques commerciales, sur-réglementées, ne peuvent subvenir. Afin de riposter, les banques commerciales doivent innover. Cela pourrait profondément modifier le paysage financier chinois. Des compagnies telles que le fonds monétaire Yu’e Bao pourraient affecter la structure du secteur financier chinois. Le secteur du commerce en ligne est porteur d’une croissance significative pour l’économie chinoise.

4. Les campagnes du gouvernement chinois contre ce qu’il qualifie de « rumeurs en ligne » ont entraîné l’implication de nombreux services gouvernementaux dans la « gestion de l’information », notamment en ce qui concerne les réseaux sociaux. Le Parti Communiste Chinois tente de renforcer son contrôle, processus dans lequel Xi Jinping joue un rôle moteur.

5. La délation publique sur internet en Chine, aussi appelée « recherche de chair humaine »,  utilisée dans la lutte contre la corruption des autorités locales et des personnalités politiques. Toutefois, elle a aussi conduit à de sérieux abus tels que des atteintes à la vie privée et harcèlements.

« La politique chinoise de l’internet restera un modèle négatif pour tous sauf pour les régimes autoritaires. Ici encore, comme sur d’autres questions, l’immense contradiction inhérente à l’expansion chinoise est bien réelle ». François Godement