La campagne incomplète de Volodymyr Zelensky contre les oligarques ukrainiens

An encampment built in Kyiv that says « Ukraine without oligarchs »
Image by Jaap Arriens/NurPhoto/picture alliance
©
Full text available in
Summary available in
  • Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déclaré conduire une « riposte » contre les oligarques.
  • Il est motivé par une baisse des intentions de vote dans les sondages, des pressions venant de la Russie, et un fort désir d’établir de bonnes relations avec l’administration Biden.
  • La campagne de riposte a donné lieu à des actions contre certains oligarques mais, dans l’ensemble, elle est incomplète.
  • Le gouvernement doit encore s’occuper des problèmes de réforme dans d’autres domaines, en particulier le domaine judiciaire, et a une relation en dent de scie avec le Fonds monétaire international (FMI) et l’insistance de ce dernier sur la conditionnalité.
  • La campagne a encouragé le penchant qu’avait Volodymyr Zelensky pour la gouvernance par des moyens informels. Cela lui a permis d’agir vite – mais risque de permettre un retour de l’influence oligarque et une facile inversion des réformes à l’avenir.

Dans son dernier rapport pour l’ECFR – La campagne incomplète de Volodymyr Zelensky contre les oligarques ukrainiens – le chercheur Andrew Wilson s’intéresse aux dernières réformes de l’Ukraine contre sa classe oligarchique.

L’Ukraine, sous la présidence de Volodymyr Zelensky, est faite d’univers multiples, où différents intérêts et réalités coexistent et entrent constamment en collision. Poussé par des inquiétudes liées à une baisse des intentions de vote dans les sondages, à des pressions venant de la Russie, et à un fort désir d’établir de bonnes relations avec l’administration Biden, Volodymyr Zelensky a déclaré une nouvelle lutte contre les oligarques. Même si la campagne a résulté en des actions contre certains oligarques, elle est dans l’ensemble incomplète. Mais s’il fait passer suffisamment de réformes – quelle que soit sa motivation – alors l’influence des oligarques déclinera.