Assurer la sécurité de l’Europe après le Brexit

Des solutions post-Brexit pragmatiques sont nécessaires en matière de politique étrangère et de défense

. CC0

Des solutions post-Brexit pragmatiques sont nécessaires en matière de politique étrangère et de défense.

Selon un rapport du groupe de réflexion dirigé par Marta Dassù, Wolfgang Ischinger, Pierre Vimont et Robert Cooper et lancé par Le Conseil européen pour les relations internationales (ECFR), il est grand temps de développer un nouveau partenariat de sécurité entre l’Union européenne (UE) et le Royaume-Uni, dont l’objectif serait de renforcer la sécurité et la puissance de l'Europe dans le monde.

Alors que les dirigeants européens se rendent au Conseil européen cette semaine pour valider les modalités transitoires après le départ du Royaume-Uni de l'UE, le rapport de l'ECFR, “Assurer la sécurité de l'Europe après le Brexit”, soutient qu'une période de transition sera également nécessaire dans le domaine de la sécurité intracommunautaire afin de garantir que la coopération sur des questions telles que la cybersécurité et le maintien de l’ordre ne devienne pas impossible après mars 2019. Par conséquent, les auteurs du rapport défendent l'idée d'un traité sur la sécurité intérieure et le maintien de l’ordre public, après la fin de la période de transition. Après le Brexit, la protection de l'Europe nécessitera des arrangements flexibles pour encourager la coopération en matière de sécurité entre l'UE et le Royaume-Uni. La dynamique des négociations sur le Brexit ne doit pas mettre à mal les chances de voir éclore un accord créatif dans ce domaine et qui profiterait à toutes les parties.